Chasseurs de Sambre et Deux-helpes

Forum des chasseurs de Sambre et Deux-Helpes
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Hybridation naturelle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nam59145



Nombre de messages : 259
Age : 30
Localisation : Berlaimont/????
Date d'inscription : 24/11/2013

MessageSujet: Hybridation naturelle    Jeu 26 Fév - 13:51

Découverte d’un hybride entre une Bécassine des marais et une Bécassine double
Un mâle hybride a été découvert en Norvège : il s’agirait du seul cas connu pour le genre Gallinago.

26/02/2015
Découverte d’un hybride entre une Bécassine des marais et une Bécassine double
Bécassine des marais (Gallinago gallinago), réserve ornithologique du Teich (Gironde), le 21/11/2014.
Photographie : Nathalie Santa-Maria
Les hybridations sont répandues chez les oiseaux : même deux espèces ayant divergé depuis longtemps peuvent donner naissance à des hybrides viables mais généralement stériles. Deux espèces proches l’une de l’autre sont davantage susceptibles de produire des jeunes fertiles, les femelles étant toutefois souvent plus fragiles que les mâles. Des zones d’hybridation peuvent apparaître entre deux espèces ayant récemment divergé, par exemple entre les Corneilles noire (Corvus corone) et mantelée (Corvus cornix) (lire "Afflux" de Corneilles mantelées dans le sud-est de la France en octobre 2005) ou entre les Aigles pomarin (Aquila pomarina) et criard (A. clanga) (lire Les Aigles pomarin et criard en Estonie, et l'identification des hybrides), mais le flux de gènes reste souvent limité (lire Première nidification d'un couple de Corneilles noires en Pologne depuis 124 ans !).

Chez les limicoles, les cas d'hybridation semblent rares. Dans un article publié en janvier 2015 dans le Journal of Ornithology, cinq ornithologues ont décrit la découverte en mai 2009 près d’Oppdal dans le centre de la Norvège d'un mâle hybride de Bécassine des marais (Gallinago gallinago) et de Bécassine double (Gallinago media) (lire Identifier et observer la Bécassine double en Catalogne au printemps). Le lieu de la découverte était situé à 1 100 mètres d'altitude, au-delà de la limite des arbres, dans un habitat typique de G. media. Dans ce secteur, cette dernière espèce est étudiée depuis plus de 25 ans, 2 425 individus ayant été capturés et marqués entre 1986 et 2014. 2 000 autres ont été capturés dans le reste du pays et en Suède, en Pologne et en Estonie.

Bécassine double (Gallinago media)

Bécassine double (Gallinago media) paradant. Notez (1) le ventre entièrement barré et (2) les couvertures alaires aux extrémités blanches (cliquer sur la photo pour l'agrandir).
Photographie : Josée Ardaiz
Les 24, 25 et 26 mai 2009, les auteurs de l’article ont entendu une bécassine au chant inhabituel. Elle a été capturée le 26 mai : elle présentait des caractères morphologiques intermédiaires entre les Bécassines des marais et double. Les ornithologues ont effectué des prélèvements sanguins sur l’oiseau, l’ont bagué puis l’ont relâché. Il a été filmé et enregistré le 31 mai. Son chant rappelait celui de la Bécassine double, mais sans les sifflements modulés typiques (remplacés par des cliquetis rapides). Son comportement était similaire à celui de la Bécassine double et il a été vu paradant durant une semaine sur un lek utilisé par des mâles de cette espèce. En se basant sur l'analyse de certains gènes transmis maternellement et liés au sexe, ils ont montré que cet oiseau était issu d'un croisement entre un mâle de Bécassine des marais et une femelle de Bécassine double. Il s'agirait du seul cas connu et décrit pour le genre Gallinago.

Les ornithologues se demandent comment une femelle de Bécassine double, pourtant réputée très difficile dans le choix de son partenaire, a pu s'accoupler avec un mâle de Bécassine des marais. Mais des contraintes de développement pourraient rendre impossible les croisements réussis entre un mâle de Bécassine double et une femelle de Bécassine des marais, les œufs de cette dernière espèce étant peut-être trop petits pour les "grands" poussins de Bécassines doubles.

Source http://www.ornithomedia.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Hybridation naturelle
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Esche naturelle ou esche artificielle ?
» projet reserve naturelle
» la sélection naturelle
» La nourriture naturelle
» catastrophe naturelle sur les cotes. 17 85

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chasseurs de Sambre et Deux-helpes :: Géneral :: Divers-
Sauter vers: