Chasseurs de Sambre et Deux-helpes

Forum des chasseurs de Sambre et Deux-Helpes
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Les forces vives de la chasse en ordre de marche

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
jean marc

avatar

Nombre de messages : 1775
Age : 67
Date d'inscription : 14/09/2006

MessageSujet: Les forces vives de la chasse en ordre de marche   Jeu 22 Mar - 19:24

Communiqué de la FNC:

Communiqué: Les forces vives de la chasse en ordre de marche

L’ère de la reconquête a sonné pour une Fédération nationale qui s’ouvre davantage aux professionnels et qui développe les services aux structures régionales et départementales, au bénéfice du chasseur

Affluence exceptionnelle lors de l’assemblée générale de la Fédération nationale des chasseurs, le 20 mars 2012, à Paris. C’est que la structure nationale, pour la première fois de son histoire, élargissait aux directrices et directeurs des fédérations départementales et régionales le cercle des participants. Une ouverture témoin d’une nouvelle dynamique de la « maison mère », jadis volontiers assimilée à un « club de présidents », s’affirmant aujourd’hui comme la structure dirigeante de la chasse française, pour bâtir une politique nationale s’appuyant sur les professionnels.
Après avoir félicité ses collègues Henri Sabarot (Gironde) et Michel Marcotte (Nord) récemment et brillamment réélus respectivement Président et vice-président de l’ONCFS, la Président Baudin a donné le ton avec un rapport moral résolument optimiste et conquérant.

« Après avoir porté à son terme le PMA bécasse sur lequel mes prédécesseurs s’étaient engagés, je pensais que la LPO retirerait le contentieux qu’elle avait engagé devant le Conseil d’Etat sur la fermeture des oies. Elle ne l’a pas fait et finalement, cette parole reniée nous a libérés de nos engagements pris lors des tables rondes. Notre action constante a payé : levée partielle des moratoires, ouverture du vanneau calée sur l’ouverture générale, prélèvement scientifique des oies en février, chasse de la bernache du Canada, report de la fermeture du pigeon au 20 février dans 11 départements, ouverture générale avancée au troisième dimanche de septembre dans les départements du Nord, levée de l’obligation du poste fixe pour les grives en fin de saison, chasse en battue du sanglier dès le 1er juin, possibilité de chasser tous les gibiers sur le DPM… En une année, nous avons obtenu davantage que durant les périodes précédentes, sans mettre la poussière sous le tapis avec aucun de nos interlocuteurs. Je ferai de mon mandat celui de la transparence. »

Quitus à la FNC

Cette légitime satisfaction ne saurait cacher les nouvelles menaces auxquelles la FNC entend faire face, la première étant « la nouvelle gouvernance nature ».

« La perte de la biodiversité est un problème majeur, a poursuivi le Président Baudin. Je me refuse à imaginer que les solutions se trouveront demain dans une « Agence de la nature » ou un « Conseil national de la biodiversité », trop souvent prétexte à subventionner le même sérail d’associations écologistes. Nous ne pouvons admettre les 28 millions d’euros donnés à des associations dont le métier est le contentieux plus que la biodiversité. »


Dans un contexte de fort développement de la FNC, les présidents se sont interrogés sur la teneur des missions qu’elle doit endosser. Jusqu’où doit-elle aller ? Par exemple, « est-il du rôle de la structure nationale d’assumer une mission informatique pointue pour les fédérations » a questionné un président ? Une question ayant valeur de symbole, dans la mesure où la FNC s’est précisément engagée dans un fort développement des logiciels informatiques, avec un staff professionnel étoffé. Le Président Berger, Trésorier de la FNC, a fait remarquer que les fédérations endossent bien d’autres missions en faveur de leurs adhérents, ne serait-ce que la fourniture de miradors ou de pièges, ou encore la négociation de l’assurance obligatoire, qui pourraient poser la même question. Le rôle des fédérations n’est-il pas de fournir au chasseur du matériel ou un service au moindre coût, dans une logique de mutualisation ? La question de principe a trouvé sa réponse dans l’approbation du budget de la FNC (à l’unanimité moins trois voix), qui a conforté l’équipe dirigeante.

A la tribune, le Président Belloy (Indre-et-Loire) a présenté l’accord national sur les indemnisations des dégâts de grand gibier signé entre la FNC et les agriculteurs (APCA, FNSEA) début 2012, pour moderniser la procédure d’indemnisation. Si tout accord comporte des compromis, celui-ci solutionne le problème des « petits dossiers » qui engendraient des frais de gestion exorbitants pour des dégâts insignifiants. L’économie réalisée sera de 5 à 10 % des montants indemnisés.

La loi « armes » étant votée, les décrets et arrêtés restent à surveiller. S’ils sont fidèles à l’esprit de la loi, nous aurons échappé aux menaces initiales, notamment la « carte grise » (et la taxe qui devait l’accompagner), la déclaration de toutes les armes, le certificat médical lors de l’achat, le permis de chasser validé obligatoire, l’interdiction de détention pour les mineurs… Les armes de chasse seront désormais classées en deux seules catégories, et la liste des calibres autorisés à la chasse sera élargie. Une communication sera prochainement diffusée par le Comité Guillaume Tell et la FNC.
Vignettes premier permis à 29 €

La loi chasse permet aux nouveaux chasseurs faisant valider leur premier permis de pratiquer sur l’ensemble du territoire national, avec une validation départementale. Ils bénéficieront d’une vignette fédérale à prix unique de 28 euros et d’un timbre national grand gibier à 1 euro. La redevance versée à l’Etat (ONCFS) via le guichet unique des fédérations reste aux mêmes conditions (demi-tarif). Pour ceux qui n’ont pas la chance d’en être encore à leur première validation, les tarifs pour la saison 2012 / 2013 seront les suivants : timbre national : 95 € ; timbre national grand gibier : 72 €.

Un bilan des premières réalisations des Etats Généraux de la Chasse (EGC) a été fait : la loi « Armes », la réforme du système d’indemnisation des dégâts, le protocole d’accord ONCFS/FNC en sont, parmi d’autres, des exemples concrets.
Le changement de nom des fédérations et du système électoral à la FNC ont été actés dans le principe. Un congrès extraordinaire à l’automne devrait finaliser le contenu de ce projet de réforme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tonton 59

avatar

Nombre de messages : 661
Age : 55
Localisation : Le Cateau
Date d'inscription : 30/12/2011

MessageSujet: declaration armes   Sam 24 Mar - 7:18

En dehors des semi-auto et des carabines doit ont déclarer les armes a bascule (superposé et juxtaposés ) ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jean marc

avatar

Nombre de messages : 1775
Age : 67
Date d'inscription : 14/09/2006

MessageSujet: Re: Les forces vives de la chasse en ordre de marche   Sam 24 Mar - 11:34

Non
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tonton 59

avatar

Nombre de messages : 661
Age : 55
Localisation : Le Cateau
Date d'inscription : 30/12/2011

MessageSujet: re   Sam 24 Mar - 11:52

ok merci
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jmax

avatar

Nombre de messages : 3390
Age : 37
Localisation : Lille
Date d'inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: Les forces vives de la chasse en ordre de marche   Lun 26 Mar - 9:43

Il me semble que si sur les nouvelles armes?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jean marc

avatar

Nombre de messages : 1775
Age : 67
Date d'inscription : 14/09/2006

MessageSujet: Re: Les forces vives de la chasse en ordre de marche   Lun 26 Mar - 14:35

selon le site "services publics.fr"
http://vosdroits.service-public.fr/F2093.xhtml


Armes non soumises à déclaration
Armes de chasse (5ème catégorie)

Les fusils, carabines et canardières à canon lisse qui :

soit tirent un coup par canon,

soit sont dotées d'un boyaudage destiné exclusivement au tir de grenaille à courte distance,

ne sont pas soumises à déclaration.

Armes soumises à déclaration
Armes de chasse (5ème catégorie)

Sont soumises à déclaration toutes les armes de chasse de 5ème catégorie (fusils, carabines, canardières par exemple) à l'exception des armes à canon lisse tirant un coup par canon.

Les modèles "drilling", "express", "mixtes" et "virling" qui combinent des canons rayés et des canons lisses font partie des armes soumises à déclaration.

Si je comprends bien les automatiques, fusils et carabines avec magasin et/ou chargeur sont concernés (+ d'un coup par canon), les juxtas et superposés non.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les forces vives de la chasse en ordre de marche   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les forces vives de la chasse en ordre de marche
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les forces vives de la chasse en ordre de marche
» Poids à vide. DIN CE
» [ BMW E39 535i an 1997 ] à froid tire mieux qu'à chaud
» Carabine la plus solide du marché ?
» Question aux forces de l''ordre du forum

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chasseurs de Sambre et Deux-helpes :: Géneral :: L'ASS2H-
Sauter vers: